Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 11:04

 

 

 

Le polar , simplifié repart sur de nouvelles bases ....

On garde juste le commissaire , le pigeon, l'Ennemi  

et Antoine l'écrivain

 

 

 

* * *

 

Se réincarner en pigeon...

 C'est à quoi le commissaire  aspirait  -présentement-  La canicule avait découragé les habitués du square,  aujourd'hui désert et silencieux. Juste le clapotis de la fontaine. Et dans la bruine  des petites cascades, le pigeon. Immobile. Le commissaire ferma les yeux.

                                                               

  * * *

Et c'est parti ! se dit Antoine, soulagé.

Il referma le couvercle de son ordinateur portable et s’étira. Son polar serait écrit dans les délais. Il le fallait. Sinon ....    

 Il chassa de son esprit la pensée oppressante  qui tentait de s’immiscer.

Ecrire ..... Il n'avait pas  le choix.

                                                              

   * * *

Le commissaire fermait  les yeux. La planque de la nuit précédente n'avait rien donné. Normal,  le piège était grossier. Mais l’Ennemi qu'il traquait depuis des années ne faisait jamais  rien au hasard. Jamais rien.  Soupir ...  Mal aux jambes, mal aux pieds… trop chaud .... boire ... ne plus penser…     Il  enleva rapidement chaussures et chaussettes et les orteils au grand large, fit un signe au serveur du "Bistrot du Square",   à  quelques mètres de lui. Le pigeon ne broncha  pas.

 

* * *

Antoine avait mal dormi. Des cauchemars, des rêves bizarres. Orchestrés par un inconscient bouillonnant  d'imagination .... Depuis quelques jours  les premiers symptômes  se manifestaient … Il était averti. Il suffisait d’accepter.

Et assumer le trop - plein de son cerveau.

Les troubles venaient de se déclarer , ils allaient s'amplifier  .

Pour qu'ils disparaissent , une seule condition.

Ecrire ce polar   .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by babou
commenter cet article

commentaires

Nanou 01/07/2017 11:35

Super ... Bonne reprise, on repart avec toi !