Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 11:48

 

 Ce sont les journées  internationales ou les journées mondiales  décrétées par l'ONU  pour attirer l'attention sur des enjeux internationaux importants ou  promues par des institutions, des organisations non gouvernementales (ONG) ou des associations, et largement suivies par le monde.

 

 

maternelle tres petite 

Rien qu'en cette fin de mois de mars ...je relève (entre autres)  

 

20 mars : Journée internationale de la Francophonie

20 ou 21 mars : Jour de la Terre

 20 mars : Journée mondiale du conte

21 mars : Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale 

21 mars : Journée mondiale de la poésie

21 mars : Journée mondiale de la trisomie 21

22 mars : Journée mondiale de l'eau 

23 mars : Journée météorologique mondiale 

24 mars : Journée mondiale de la tuberculose 

27 mars : Journée mondiale du théâtre

 

En avant - gôut de la

"JOURNEE DE LA POESIE"

pour les amateurs de café...

(c'est long mais çà vaut le détour)

 

 

café2 tres petite 

 

 

 

 

Le café

 

 

Il est une liqueur, au poëte plus chère,

Qui manquait à Virgile, et qu'adorait Voltaire ;

C'est toi, divin café, dont l'aimable liqueur

Sans altérer la tête épanouit le coeur.

Aussi, quand mon palais est émoussé par l'âge,

Avec plaisir encor je goûte ton breuvage.

Que j'aime à préparer ton nectar précieux !

Nul n'usurpe chez moi ce soin délicieux.

Sur le réchaud brûlant moi seul tournant ta graine,

A l'or de ta couleur fais succéder l'ébène ;

Moi seul contre la noix, qu'arment ses dents de fer,

Je fais, en le broyant, crier ton fruit amer,

Charmé de ton parfum, c'est moi seul qui dans l'onde

Infuse à mon foyer ta poussière féconde ;

Qui, tour à tour calmant, excitant tes bouillons,

Suis d'un oeil attentif tes légers tourbillons.

Enfin, de ta liqueur lentement reposée,

Dans le vase fumant la lie est déposée ;

Ma coupe, ton nectar, le miel américain,

Que du suc des roseaux exprima l'Africain,

Tout est prêt : du Japon l'émail reçoit tes ondes,

Et seul tu réunis les tributs des deux mondes.

Viens donc, divin nectar, viens donc, inspire-moi.

Je ne veux qu'un désert, mon Antigone et toi.

A peine j'ai senti ta vapeur odorante,

Soudain de ton climat la chaleur pénétrante

Réveille tous mes sens ; sans trouble, sans chaos,

Mes pensers plus nombreux accourent à grands flots.

Mon idée était triste, aride, dépouillée ;

Elle rit, elle sort richement habillée,

Et je crois, du génie éprouvant le réveil,

Boire dans chaque goutte un rayon du soleil.

 

 

Jacques DELILLE   (1738-1813)

 

jacques delille tres petite 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : BABOUTINES
  • : Des mots, des images , pour les friands de rêve et les gourmets de la vie
  • Contact