Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 00:01

Encore un conte ...   

 

chinois_tres_petite.jpg

 

   Il était une fois un vieux paysan qui,  toute sa vie durant,  avait beaucoup travaillé. 

Or, un jour, son cheval s’enfuit.

Ayant appris la nouvelle, ses voisins vinrent lui rendre visite.

« Quelle malchance ! » soupirèrent-ils, compatissants.

« Peut-être. » répondit le paysan.

chinois1 tres petite

  Le lendemain matin, son cheval était de retour,

en compagnie de deux chevaux sauvages.

« Quelle chance ! » s’exclamèrent les voisins.

« Peut-être. » répondit le paysan.

chinois3 tres petite

 Le surlendemain, son fils essaya de monter un des chevaux sauvages.

Mais il ne put le dompter. Il tomba et se cassa une jambe. 

  Les voisins vinrent à nouveau lui témoigner sa sympathie.

« Quelle malchance ! » s’écrièrent-ils.

« Peut-être. » répondit le paysan. chinois2 tres petite

  Le jour suivant, des soldats vinrent au village pour enrôler des jeunes gens

 dans l’armée, car il y avait la guerre.

Voyant que le fils du paysan avait une jambe cassée,

ils ne le réquisitionnèrent pas.

« Quelle chance ! »  firent les voisins.

« Peut-être. » répondit le paysan.

 

Conte d’origine taoïste

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : BABOUTINES
  • : Des mots, des images , pour les friands de rêve et les gourmets de la vie
  • Contact